Les « mame »

Les bonsai sont classés en fonction de leur dimension. La catégorie la plus petite s’appelle « mame ». Ce sont les arbres de moins de 7 cm de haut. Leur culture ne tolère aucune erreur. A Taisho-en, c’est Hasanuma qui en est responsable. Cet homme très discret et jovial a un rôle central dans la pépinière. Il reçoit les appels des clients, gère le site internet, s’occupe des colis postaux, et se voit confier une des tâches les plus délicates: l’entretien des mame.

p1010199

Hasanuma effectuant la taille d’un pin. Remarquez le support à mame, pratique pour travailler l’intérieur de la ramure de ces petits bonsai.

 

p1010223

L’espace de travail d’ Hasanuma. Malgré ses nombreuses occupations, il est toujours disponible pour répondre à nos questions.

p1030266

L’atelier donne directement sur l’espace shohin (jusqu’à 22-23 cm), et mame (7cm).

 

p1030263

Les mame sont disposés à l’arrière plan.

p1030946

Ceux qui viennent d’être rempotés sont placés à l’ombre.

Au japon, pouvoir classer les bonsai par taille est important. Un arbre qui sort de sa catégorie perd de sa valeur. Ainsi, on essaie toujours de les maintenir dans des dimensions « acceptables ». Pour exemple, le genévrier ci-dessous qui sera travaillé dans ce sens au prochain rempotage.

p1020911

L arbre est un peu « grand » pour rester dans la catégorie des moins de 7 cm.

p1020912

Au rempotage, on doit pouvoir gagner 1 à 2 cm en faisant entrer l’arbre un peu plus dans le pot.

p1020913

 

p1020402

Un pin noir dont la pousse de l’année a été taillée, et une partie des aiguilles retirée (environ 50 à 60 %) pour favoriser le bourgeonnement arrière.

p1030934

p1030938

Ce tosho (junip.rigida) est à vendre environ 230€.

p1030947

Sur ce genévrier chinensis, on voit bien les 2 types de feuillage qu’il peut produire. En haut, le feuillage en écailles, et en bas le feuillage juvénile, émis en réaction à un stress (probablement causé par la ligature). Si on laisse l’arbre se reposer et qu’on le cultive bien , il retrouvera le feuillage en écaille tant apprécié.

 

p1030949

 

 

p1030924

p1030923

Cette photo de côté avec le briquet, nous donne une idée de l’échelle.

 

En se promenant dans la pépinière, on découvre une autre zone dédiée aux mame, et elle se trouve sur un toit!

Depuis cet été (2016), un système d’ombrage a été installé. Jusqu’à présent les arbres supportaient bien le plein soleil, mais les températures ont une fâcheuse tendance à augmenter (comme un peu partout sur la planète), et il devient compliqué de maintenir les arbres dans ces conditions.

Il faut noter que si les arrosages ont lieu en général 2 fois par jour pour les autres arbres, les mame cultivés ici sont arrosés parfois jusqu’à 4 fois par jour.

p1040648p1040650p1040649

p1040651

On cultive les mame dans un pot plus grand, pour éviter que la terre du pot principal ne sèche trop vite.

p1040652

Difficile de faire plus petit !

 

Pour finir, une petite merveille de mise en forme réalisée par Hasanuma:

p1030553

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s